Halte aux clichés. Un retraité aux USA est bien mieux traité qu’en France.

La retraite aux USA est justice, répartition, publique et universelle.

Il y a un tel anti américanisme en France que les gens parlent souvent et écrivent sans savoir. C’est affligeant autan que déconcertant de l’absence de sens critique.

On est toujours Frappé de l’ignorance des Français sur la retraite des systèmes sociaux aux USA véhiculés par l’idéologie, hélas tellement loin des réalités.

 

Les Français sont persuadés que les USA disposent d’un régime par capitalisation uniquement? qui met dans la rue les vieillards et les malheureux.

Il n’y a rien de plus faux. 

 

La retraite aux USA s’appelle la « Old Age Survivors Insurance », OASI .

La retraite OASI aux USA est publique, par répartition et universelle.

Oui Oui, vous avez bien lu! Par répartition, universelle et publique.

 

L’assurance retraite OASI est conçue pour permettre un revenu de remplacement à la retraite calibré proportionnellement au revenu gagné pendant sa carrière. Ni plus ni moins. 

 

Elle est universelle puisqu’elle touche 96% des américains. Elle concerne tout le monde, les travailleurs salariés du public, les travailleurs salariés du privé, les professionnels indépendants.

On peut passer de salarié du privé a fonctionnaire ou indépendant, la retraite est toujours identique et vous suit partout. Elle ne pose aucun problème aux changement de carrière ou d’évolutions de vie. Pas de « polypensionnés » aux USA.

 

Les coûts de gestion sont 3 à 6 fois inférieurs à la répartition Française. Ils représentent 0,6% de la collecte là ou c’est 1,8% au mieux, 3,5% au pire selon la caisse en France. L’économie de gestion représente pour le peuple Américain plusieurs milliards.

Aucune cotisation sur la tranche au dessus de 8900USD par mois.

Le taux de cotisation OASI est universel, à 12,4% indifférencié du salaire complet. A cela s’ajoute une cotisation sur le salaire complet de 1,45% pour « Médicaire » pour payer aux retraités leurs soins médicaux.

Médicaire assure aussi les soins pour les sans emploi, les précaires et ceux qui en font la demande. La CMU Française s’en est inspirée.

 

L’assurance santé est privée pour les actifs, souvent négociée en contrats collectifs au niveau de l’entreprise.

 

L’assiette de pension pour calculer l’assurance par répartition retraite OASI se fait sur la moyenne des 420 meilleurs revenus professionnels de cotisation. La « décote » qui inflige une peine abjecte et scandaleuse aux carrières courtes Françaises, à celui qui a moins cotisé n’existe pas. Pas plus de « surcote » pour des groupes de pression n’existe.

 

Les références de calcul pour établir les pensions sont les 420 meilleurs mois de sa vie. Et non pas des trimestres comme en France.

L’age légal de départ est définit en fonction de l’année de naissance, vous êtes libre a partir de 62 ans. Pas en fonction de vos années de cotisation.

 

 

Exemple chiffré: un salarié ayant gagné 1200 USD par mois dans sa vie part à la retraite avec 819 USD par mois, soit un taux de remplacement de 68%. Mieux que les 55% Français du régime général. Si le travailleur américain reste plus et attend 68 ans il part avec 1080 USD un taux de remplacement à 90% de son salaire.

 

Chaque Américain est libre d’obtenir plus à la retraite en cotisant aux fonds de pension (retraite complémentaire) proposés par les employeurs ou individuellement.

C’est une logique ou au delà d’un certain seuil les haut revenus se débrouillent seuls.

 

Les tables de projection sont calculées à l’avance pour une anticipation sur 75 ans. Les remises en cause sont rares. La peur de ne pas être payé un jour comme en France n’existe pas. La dernière augmentation de taux de cotisation date de l’ère Reagan.

Les ressources sont excédentaires chaque année, et les réserves sont placées en transparence, principalement en obligations d’état et dans des placements réglementés sans risques.

 

La même règle de droit s’applique à tous. Aucune distorsion ou favoritisme pour quelque raison que ce soit du système existe. Les régimes spéciaux sont inexistants, les caisses spécialisées ou par corporation n’existent pas. Envisager une dérogation, même partielle, pour un Américain relèverait de l’inégalité et de l’injustice. Loin de la pensée de toute une élite Française.

Les pensionnaires de la retraite Américaine OASI obtiennent à l’age de la retraite, l’assurance santé gratuite « Médacaire ». Les pensionnaires retraités de OASI ne cotisent pas à la retraite. Les retraites sont versées brutes.  Médicaire assure aussi la solidarité de la santé des non travailleurs Américains (type CMU) en France.

 

Loin des clichés, la retraite aux USA est bien meilleure que pour les retraités et cotisants Français.

La santé reste a charge pour les actifs, elle est généralement prise dans des accords collectifs d’assurance par les employeurs.

Avec cet article, peut être que vous allez regarder a 2 fois avant de critiquer le système Américain. Le monde n’est pas rouge ou noir. C’est plus compliqué que les clichés.

Quelques sources: rapport du professeur Jacque Bichot « Enquète sur OASI »

comparez votre feuille de paye a un Américain

Un retraité aux USA est bien mieux traité qu’un retraité Français

2 Responses to “Halte aux clichés. Un retraité aux USA est bien mieux traité qu’en France.”

  1. Lenfoire dit :

    Salut Spartacus,
    Je viens jusqu’ici pour vous donner ce que je n’ai pas donné comme info au sujet du gars français qui a écrit sur les USA.
    Candide.
    http://www.agoravox.fr/auteur/candide
    Bien d’accord, AV est tout autre chose qu’à ses débuts.
    @+

  2. Lenfoire dit :

    En fait, ce n’est pas uniquement AV qui a changé, c’est la France dans son entier.
    Elle ne sait plus où elle doit aller en valsant de droite à gauche et se retrouver au même point.
    Mais je ne vais pas vous apprendre le B.A.BA
    :-)

Trackbacks/Pingbacks


Leave a Reply

Vous devez être connecte pour poster un commentaire

Espace rédacteur. Proposez votre article

Auteur

UA-38983612-1