Le GIEC. Plus c’est gros, plus c’est con plus c’est anxiogène plus ça passe !

Fakes news vous matraqueront ils. En France dans les médias on a remplacé les religions par des sermons sur le réchauffement.

« arguments fallacieux » et « douteux » comme argument d’autorité vous diront ils avec des liens dans des journaux qui portent la bonne parole intouchable, pour balayer les critiques sur laquelle repose leur idéologie de contrainte sur les autres.

Le déni à tout prix.

Il est plus facile pour eux de diaboliser et négationner les critiques que de répondre à tous les arguments point par point ou à la marge.

Ils font beaucoup d’effort pour vous le matraquer de vous dire de ne pas prendre en importance ce qui conteste leur bible..

La température de la surface de la mer représente 70% de la surface de la Terre, mais les mesures proviennent de navires qui se trouvent dans des ports absolument pas représentatif de la haute mer.

C’est un argument fallacieux ? As t-il été inventé ? Une fake news ?

Oui ou non ?

Bien sur que non !

Ils saliront la source « pas fiable à leurs yeux », Ils censureront. Ils feront tout pour refuser le débat et pas que cela sorte. Le lobbying ecolo-faschiste a déjà commencé comme ici ou aucun argument contradictoire réel et donfirmé n’existe.

Discréditer les sources, c’est plus facile pour eux que de répondre aux arguments.

Lâchez votre intolérance, les ecolo-faschistes et gauchistes, vous avez trouvé la résistance à vos balivernes et mensonges ubuesques sur votre nouvelle religion.

Vous avez chaque matin les 98% de journalistes de gauche pour vous, qui vous le matraquent matin, midi et soir. C’est forcément parole d’évangile cette bible GIEC, C’est certainement le Dieu Vert de gris qu’il l’a écrit. C’est incontestable. Puisqu’on vous le dit à la radio, c’est que c’est vrai. Puisqu’on vous dit que les infos contradictoires c’est Satan.

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur les changements climatiques des Nations Unies a donc annoncé dans un nouveau rapport que le monde n’avait que 12 ans pour opérer des changements radicaux.

Le concept des rapports du GIEC est a peu près le même principe anxiogène pour se faire publier et disposer de buzz.

Un scénario catastrophe et des échéance catastrophiques. Cette fois ci, tremblez braves gens vous allez mourir dans d’affreuses souffrance et dixit le rapport « sans précédent en termes d’échelle », « il faut réduire le réchauffement climatique ou de subir une catastrophe climatique irréversible ».

Ce dernier rapport affirme que si les nations du monde ne prennent pas de mesures majeures pour réduire les émissions de carbone, nous manquerons la dernière occasion de réduire la hausse des températures, en signant essentiellement l’épitaphe de la mort de l’humanité. Rien de moins.

Les médias sont consternés. Bourdin, Apathie et les joyeux journalistes intello-bobos chaque matin vous présentent les premiers de la classes du lobby des écolo-faschistes avec des questions bien mielleuses, avec des question bien anti-libertés systématiques du genre « mais qu’attendez vous ̶p̶o̶u̶r̶ ̶s̶u̶p̶p̶r̶i̶m̶e̶r̶ ̶d̶e̶s̶ ̶l̶i̶b̶e̶r̶t̶é̶s̶ pour faire quelque chose » ?

Gare à la caricature de celui qui dit « : rien à ce sujet » ou c’est de la « niaiserie pour bobos ». Il sera caricaturé et en général les contradicteurs ne seront jamais invités. Et s’ils l’étaient, ils seraient catégorisés.

C’est comme critiquer un noir vous êtes classé raciste, critiquer un étranger classé xénophobe, se prétendre libéral, classé matérialiste, critiquer un choix social, classé d’être inhumain, etc… Ne pas être de gauche, dans les professions diplômées de sciences humaines et sociales c’est subir la diabolisation.

Le rapport de l’ONU préconise de limiter le réchauffement climatique à 1,5 degrés au cours des 10 prochaines années.

Pour atteindre cet objectif, les gouvernements doivent bien sûr apporter des modifications « rapides et profondes » à leurs industries énergétiques en passant à des sources d’énergie renouvelables et en supprimant progressivement la production de charbon, tout en obligeant les constructeurs automobiles à augmenter la production de voitures électriques. Le lobby ecolo-faschiste a déjà mis en France un ministre médiatique démissionnaire démago qui nous a infligé une promesse d’interdiction totale pour 2040.

Comme les nations du monde peuvent réduire leurs émissions de carbone d’un million de tonnes par an, le rapport de l’ONU note que le dépassement de l’objectif de température nous mettra tout de même sur la bonne voie pour sauver la planète, à condition que tout le monde colle au plan d’ensemble.

Ce dernier rapport sur le climat suit le concept intello gauchiste qui consiste à utiliser le changement climatique comme voie vers le socialisme mondial pour amener les gouvernements souverains et l’économie internationale à s’appuyer sur une cabale marxiste qui dicterait ce que les pays peuvent fabriquer et ce que les gens peuvent acheter et comment. Hier ils utilisaient l’excuse « sociale », mais comme les pays socialistes ont tous fait faillite, ils ne se déclarent plus « socialistes » mais « écologistes » et l’excuse de contrainte sur les individus n’est plus le social, mais l’écologie.

.

Ne riez pas, vous n’avez pas le droit. Ils vous stigmatiseront. Faites simplement rappel à vos souvenirs et le parallèle de leurs prédictions.

Le rapport de l’ONU a été publié 12 ans seulement après qu’Al Gore eut déclaré qu’il ne restait que 10 ans pour sauver la planète. Vous devriez tous être morts. Vous ne l’êtes pas ?

Il y a 36 ans après que l’ONU elle-même a déclaré que nous avions 20 avant de cuire. Vous devriez tous être rôtis. Vous ne l’êtes pas ?

Dans les années 1970-80, on nous avait dit que la surpopulation et un âge de glace à venir qui épuiseraient nos ressources et provoqueraient une famine massive. Vous êtes mort de famine et congelé ? A cette époque, les conseils des intellos-bobos gauchistes consistaient pour les classes moyennes et supérieures de cesser d’avoir des enfants et de consommer les ressources.

Dans les années 1980-90, le réchauffement de la planète est devenu le nouveau coupable en affirmant que nos villes côtières seraient submergées d’ici la fin du siècle. Vous êtes morts noyés et Nice est sous les eaux ? La solution proposée ? La hausse massive des prix et des taxes pour les producteurs d’énergie et les consommateurs afin de les convaincre de réduire leur « empreinte carbone ».

story climatCombien faut il de prédictions nostradamiques du GIEC débiles et fausses pour comprendre qu’on se fou de vous ?

La gravité de prendre tous les gens pour des cons.

Tout le monde souffre dans ce climat anxiogène de peur. Quand des groupes d’experts des Nations Unies, des universités et des escrocs du GIEC exposent des scénarios catastrophiques et utilisent des données sorties du chapeau pour avertir des « dernières chances » et des « points de basculement » pour arrêter l’apocalypse, comment le public est-il censé savoir ce qui est vrai ou faux du réchauffement climatique ?

D’autres détruisent tout simplement la réputation de tout collègue qui ose remettre en cause l’évangile du réchauffement climatique. Un débat et une recherche raisonnée est l’épine dorsale d’une bonne science, et pour le GIEC n’a aucune place lorsque le véritable objectif est d’imposer un résultat ou imposer un comportement particulier à la population.

Les écologistes semblent perplexes devant le fait que les gens ne se préoccupent pas davantage de la question. Peut-être seraient-ils plus attentifs si on ne leur mentait pas si effrontément.

La base de donnée HadCRUT4 est une supercherie. Les rapports une arnaque malheureusement bien médiatisée.

La base HadCRUT4 base principale de l’ensemble de données sur la température mondiale utilisé par le GIEC pour formuler ses scénario apocalyptiques sur le « réchauffement planétaire provoqué par l’homme » est si complexe et dynamique qu’il est impossible de le modéliser ajoutées aux erreurs de données inventées et improbables, que les rapports du GIEC sont en conclusion qu’une gigantesque arnaque pour bobos gauchistes prêt à croire comme leur idéologie que l’homme doit être dominé.

Plus de 70 problèmes majeurs sont identifiés, couvrant tout le processus, de la mesure des températures à la création de l’ensemble de données, en passant par les données (telles que les moyennes) et sa publication éventuelle. Bref et en résumé. Toute la base de donnée sur laquelle travaillent les « experts » et les rapports est corrompue.

Quelques exemples des sources totalement foireuses du GIEC :

-Une station d’observation signale la température mensuelle de Colombia ville des USA à une moyenne supérieure à 80 °C toute l’année. :-))

-Une station d’observation signale qu’a l’île de Saint-Kitts, une île des Caraïbes une température mensuelle moyenne de 0°C. :-))

-En 1978, à Apto Uto Colombie, la station signale des températures moyenne mensuelle entre 81,5 °et 83,4 °C. :-))

-Une station roumaine indique une température moyenne de -46 °C en septembre et en novembre passe à +10 °C. :-))

-La température de la surface de la mer représente 70% de la surface de la Terre, mais les mesures proviennent de navires enregistrés à 100 km à l’intérieur des terres. D’autres se trouvent dans des ports absolument pas représentatifs de la haute mer. Absurde !

-Les températures pour l’ensemble de la totalité l’hémisphère Sud pour le 19eme et début 20eme siècle sont calculées à partir d’un seul et unique point en Indonésie. :-))

-En mai 1861, la couverture mondiale n’était que de 12%, l’essentiel de la soi-disant couverture mondiale provient de l’Europe, et de ses ports commerciaux. Calculer des moyennes à partir de ces données et les qualifier de « moyennes globales ». Absurde.

-Faute de données du passé, quelques stations ont donc une grande influence sur ce qui est censé être soi-disant « mondial ». Manipulation.

-Quand il n’y a pas de données entre périodes, on les invente. L’ajustement l̶a̶ ̶m̶a̶n̶i̶p̶u̶l̶a̶t̶i̶o̶n̶ des données vise à inventer un enregistrement de la température qui aurait été obtenu entre les périodes.

-La quantité de données est liée au mesures de données disponibles. La couverture globale de 50% n’a été atteinte qu’en 1906 et les données de l’hémisphère sud sont rare et se comptent sur moins que les doigts d’une main.

Une faible densité de données dissimule des hypothèses farfelues et douteuses et des données de température mal ajustées exagérèrent délibérément le réchauffement.

C’est con ? Oui c’est con !

Mais les médias vous font passer ça pour la vérité et les bobos achètent les yeux fermés.

Le calcul des températures correctes et fiables nécessiterait une énorme quantité de données détaillées, de temps et d’efforts, qui dépasse le cadre du GIEC et à moins de revenir dans le passé, certainement impossible.

La conclusion est que l’ensemble des études du GIEC montrent un réchauffement exagéré et que les moyennes mondiales sont fausses.

Dans tous les cas, un grand nombre de climatologues ont tenté, soit volontairement, soit sans le savoir, de faire avancer le programme de la gauche. Certains ont admis avoir manipulé des données pour renforcer le danger.

D’autres détruisent tout simplement la réputation de tout collègue qui ose remettre en cause l’évangile du réchauffement climatique. Un débat et une recherche raisonnés, l’épine dorsale d’une bonne science, n’ont aucune place lorsque le véritable objectif est d’imposer un résultat ou un comportement particulier à la population.

Les ONG, les groupes écolos mentent effrontément et avec une telle redondance que c’est devenu ridicule.

Scott Armstrong le sage :

En 2007, le professeur Scott Armstrong de Wharton de l’University of Pennsylvania a lancé un défi au GIEC. Parier 10 000 $ sur les températures au cours de la prochaine décennie. La proposition proposée était de comparer le modèle de réchauffement global standard du Royaume-Uni avec la prédiction d’Armstrong de ne pas augmenter du tout.

L’argent serait allé à la charité. Le GIEC a refusé le pari. Ils ont déclaré : « le GIEC ne souhaite tout simplement pas participer à un pari financier.  » . Aujourd’hui Scott Armstrong a publié les chiffres et gagné le pari. La charité a perdu 10 000$.

Armstrong ajoute que, si le GIEC n’est pas satisfait des résultats et pense qu’ils sont simplement dus à la chance, il est heureux de renouveler le pari pour la prochaine décennie.

Le GIEC n’a pas encore répondu.

Armstrong n’a jamais été interviewé par Bourdin ou France2 et le pari n’a pas fait une ligne dans le Monde ou le Figaro ou Libération.

On comprend.

Quelques sources:
https://changera.blogspot.com/2017/09/werner-munter-rechauffement-lhomme-ny.html

https://cei.org/blog/ipcc-overestimates-climate-sensitivity-study

 

Leave a Reply

Vous devez être connecte pour poster un commentaire

Espace rédacteur. Proposez votre article

Auteur

UA-38983612-1