Gabegie : les LED « gratuites », « pas gratuites » pour ceux qui payent leur électricité

L’état a décidé de faire du dumping sur le marché libre de l’ampoule LED. Vous vous rappelez la belle pub bien chère qui passait aux heures de grande écoute ?

Des millions d’ampoules ont étés données gratuitement en dumping de la valeur réelle.

Selon les conditions de ressources définies par le Ministère de l’Environnement.

Le pack de 5, 15 ou 25 ampoules à LED a été proposé à un prix qui dépend des ressources du ménage. Le Dumping a été de 70% du prix selon le ministère du collectivisme écologique.

Quand votre argent sert à faire le spectacle, et le paraître, et dépenser sans compter des millions d’ampoules LED chinoises pour les opportunistes, les informés et les profiteurs d’effets d’aubaine, pour acheter la bonne conscience du bobos-écolo qui croit qu’avec ça il rendra la planète plus verte.

L’indécence avec l’argent des abonnés à l’énergie n’a pas de prix. Vous vous plaignez que le gaz et l’électricité augmente ? Comme vous ne lisez pas la facture, vous ne cherchez pas « où va l’argent ». La réponse est simple. Cet argent est foutu en l’air pour donner des ampoules LED à des gens qui n’ont pas demandé à se faire assister.

Évidemment, le pays a 2000 milliards de dette et avec son bilan il n’est pas venu l’idée que l’état ne pouvait pas se permettre une gabegie sans compter. Chaque année à partir de début octobre le budget est à charge des générations suivantes, et 2000 milliards d’engagement hors bilan non inclus dans la dette.

Évidemment avec un si bonne gestion la distribution gratuite d’ampoules est un acte «  sôôôOOOcial et SOOOOôôoôoôlidaire  » ou « écOOOOôôoôlogique », ces mots vaseline qui permettent toutes les ponctions et taxes pour générer toutes les gabegies irresponsables.
EDF a tellement que ça à faire, que de de donner des ampoules gratuites

L’argent pour payer ces ampoules vient des taxes ponctionnées sur les factures des distributeurs d’énergie.

La distribution a été donnée par exemple à EDF. Fournisseur d’énergie en monopole historique.

Pour rappel, EDF est une entreprise contrôlée par l’état à 85%. EDF est une entreprise d’état quasi faillite dont hors frais de fonctionnement, l’endettement abyssal représente 52% de son chiffre d’affaires. Elle a repris en plus le boulet industriel AREVA, entreprise encore plus en faillite. Son futur est compromis par un projet EPR Anglais, jugé par la presse économique, comme vendu en dessous du prix de revient.

L’entreprise est tellement engagée et endettée qu’elle ne peut faire aucun investissement. Savez vous que pour « garder ses actionnaires », cette entreprise est obligée d’emprunter pour payer les dividendes….

Et l’actionnaire principal est l’état, c’est le plus vorace de tous les actionnaires Français.

Et qu’en matière de solidarité, les employés ne payent pas de cotisations sociales sur le chômage et sont particulièrement favorisés par des statuts sociaux en dehors du droit commun, qui plus est, déficitaire et compensé par les régimes généraux des salariés à la sécu.

Sur Internet une société bouffeuse de subventions et au chiffre d’affaire corrélé à la gamelle de l’impôt et taxes écolos, « GEO PLC » a proposé les ampoules gratuites.

On se demande tant tout y amène, si cette société (en suspicion légitime), ne sert pas d’écran à financer légalement les « amis utiles » pour le compte de politiciens. On lit sur la page internet le financement d’associations toutes très proche du think Tank Terra nova comme l’AJE lobby du PS qui regroupe tous les journalistes spécialistes de l’environnement. Ou la mise en avant de Pierre Radane un militant engagé gauchiste membre de Terra Nova, ou l’institut Montaigne proche de Macron.

Cette remarque accusatrice narquoise en suspicion de filous déguisés en bon samaritain n’engage que moi. On doute que l’association « Anticor » remplie de gauchistes Terra Nova daigne faire enquête sur des « amis ». On doute que le « conseil de la concurence » placard à recaser les Enarques de l’état se charge du dumping de l’état. Évidemment !
L’état ne peut dilapider aux 4 vents des ampoules subventionnées sans qu’il prenne l’argent à quelqu’un.

Et le quelqu’un c’est toute la population qui paye sa facture d’énergie, comme l’étudiant à qui pour des économies on vient de lui retirer 5€ d’APL, le salarié a qui on prélève la moitié de ses revenus en assurances sociales, l’employeur a qui on prend 34% de taxes sur les bénéfices pour le motiver a délocaliser, le contractuel précaire de l’état qui a du mal à transformer son 8eme CDD en CDI.
Où vont terminer les ampoules ?

Les écolos purs et durs et convaincus se sont pas jeté sur l’offre, si se sont de « vrais écolos » ils n’ont pas attendu la gratuité pour s’équiper.

Le mot « ampoule gratuites » est surtout une incitation primaire pour les opportunistes. Les gens de bon sens informés et surtout opportunistes, ont sentis la bonne affaire et ont profité de « l’effet d’aubaine »….. Il est évident que la subvention a attiré dans des proportions importantes des gens qui n’étaient pas censés en profiter, qui multiplie la dépense inutile pou un résultat que le marché libre et non subventionné aurait trouvé de lui même.

 

Les 2/3 de la distribution a profité à la population qui mettra les ampoules dans la cave ou le grenier comme ampoule de rechange et vendra le solde sur Leboncoin ou en vente dans le prochain vide grenier bric a brac du quartier.

Les 2/3 des ampoules subventionnées se retrouvent sur le marché gris et informel.
Pourquoi ? Simplement parce que la propriété privée incite sans que l’état intervienne à économiser par soi-même l’énergie. La majorité utilisent déjà l’éclairage avec parcimonie, quand ils ont besoin et ferment la lumière en sortant des pièces.

Ils n’ont pas besoin interventionnisme de l’état pour comprendre qu’a court terme, laisser la lumière ouverte dans toutes les pièces de la maison peut être plus pratique que de l’éteindre en changeant de pièce, mais ils savent qu’à un moment donné, ils vont devoir payer le gâchis.

C’est une loi capitaliste. Vous vous sentez motivé pour prendre soin de ce qui vous appartient parce que c’est votre propriété. Et bien pour ces mêmes raisons de bon sens ces gens n’ont pas besoin d’incitation de l’état pour acheter des ampoules LED.

De toute façon, la majorité de ceux qui en ont profité auraient acheté quand même des ampoules LED, offre subventionnée ou pas.

-Les spéculateurs: On signale des secrétaires comptables dans les EPAD (maison de retraite) avoir incité les résidents qui ne payent pas d’impôt faire à leur place les demandes d’ampoules « gratuites », pour constituer leur futur stock à revendre sur le marché gris. Ces locataires ne s’occupent pas des ampoules, et laisseront la secrétaire revendre sur le marché gris.

Les parents qui ont utilisé les enfants ou le grand-père.

Nombreux qui ne payent pas d’impôt, voir peu d’intérêt pour les LED ont été utilisés pour commander ces LED et les redonner dans des cadres familiaux.
On a tellement besoin de se priver d’emplois marchands et recettes fiscales, que l’état peut se permettre du dumping !

En fait les plus lésés seront tous les contribuables et l’état.

Ceux qui financent les subventions. Et inclus les pauvres, qui doivent payer des prix graduellement augmentés des taxes écolos dans leurs factures d’électricité, non seulement pour leur vrai besoins, mais en plus pour créer du chômage et de la distribution aux plus informés.

Une fois parce qu’avec son argent il aura distribué sans compter ce que chacun peut se payer. Et de l’autre comme c’est sans transaction marchande, l’état n’encaissera pas de TVA, là ou, si les ampoules avaient étés vendues dans l’échange libre de l’offre et la demande. Ce sont donc un coût et des recettes fiscales en moins pour l’état et des impôts a compenser ailleurs…

En second ce sont des milliers d’emplois qui ne seront pas créés et un marché de l’ampoule déstabilisé et des marges d’entreprises réduites…

Il faut bien comprendre que la vente d’ampoule fait vivre des milliers de personnes. Les sociétés comme Philips, Osram, Luxen, Xanlite etc, seront privées d’un marché d’acquisition et donc embaucheront moins…

Des petites entreprises spécialisées ne vivent que, et exclusivement du marché de l’ampoule. L’intervention de l’état menace directement leur pérennité. Eux ne seront pas subventionnées en cas de faillite.

Les dizaines de distributeurs grand public, Leroy Merlin, Castorama, Leclerc, Bricodépot, Brico-privé, etc., seront privé d’un développement des ventes sur le segment, c’est donc encore moins d’emplois à créer dans leurs rayons ampoules.

Pour la petite histoire, Mr Wang, industriel Thaïlandais informé par les appels d’offre du ministère de l’écologie, a choisi de construire près de Francfort en Allemagne une usine de LED européenne au lieu de la France où il court le risque d’avoir un concurrent qui fait du dumping avec l’argent du contribuable et l’insécurité d’un état qui intervient sans prendre en compte les préjudices commerciaux qu’il engendre la réduction artificielle de la demande d’ampoules LED.

Si l’état se vante d’être à l’avant-garde du combat écologique, c’est qu’il y a une grande facilité à se montrer généreux avec l’argent et l’effort des autres.

La démonstration spectacle, effet d’annonce, où il s’agit plus d’impressionner que de convaincre, est aberrante.

Évidement ce spectacle ne s’adresse qu’à un public déjà convaincu principalement de gauche pro-écolo, dont le profil est plutôt Marxiste, socialiste et statutaire qui croient que « ça ne coûte rien, c’est l’état qui paie » et plutôt favorable au totalitarisme d’état.

Il s’agit plus de faire monter la mode écolo, que d’éveiller les consciences, certainement rincer au passage quelques « amis qui peuvent un jour être utile ».

le discours économique ne trouve pas sa place. Et ses rares formés à l’économie des effets pervers de l’incitation et l’interventionnisme de l’état n’ont pas droit à la parole.

 

La vitre cassée de Bastiat ne fait pas partie de la formation de l’élite….

Il serait temps de demander des comptes. Au lieu de cela, ils sont déjà en train de chercher a renouveler pour 2018 la gabegie de 2017.

Les opportunistes sont déjà sur le coup. Les abonnés à l’énergie qui croyaient acheter du courant électrique sont déjà en train de payer la facture des gabegies au nom de l’écologie sans le savoir.

 

Leave a Reply

Vous devez être connecte pour poster un commentaire

Espace rédacteur. Proposez votre article

Auteur

UA-38983612-1