Archive | octobre, 2019

Where’s Hunter?.. (il est ou Hunter ?)

Il faut dire que Hunter a bien de la chance.

Il gagne 600 000 $ par an. Il travaille pour une société pétrolière Ukrainienne.

Pourtant Hunter ne parle pas Ukrainien. Hunter est Américain et ne parle que Anglais.

Pour donner un ordre de proportion, un administrateur de Exxon Mobil (2eme capitalisation boursière du monde, 6eme chiffre d’affaire du monde) est à coté de lui un « petit joueur » avec seulement 330 000$ par an. Et bien Hunter gagne presque le double de lui.

Le salaire annuel moyen en Ukraine est de 1700 $ par an (notez que c’est par an et pas par mois).

Comme vous le voyez Hunter gagne beaucoup, beaucoup plus que les gens en Ukraine siège de la société pétrolière qui l’emploie comme avocat d’affaires….

Hunter lorsqu’il a été embauché ne connaissait rien au pétrole.

Hunter n’est pas un exemple. Il a été viré de l’Armée pour usage de cocaïne.

Chronologie

Acte 1 Joe Biden demande un limogeage contre l’obtention de l’aide financière Américaine.

A la fin du dernier mandat de O’Bama aux USA, le vice président Joe Biden demande le limogeage du procureur en chef de l’époque en Ukraine, qui enquêtait sur l’entreprise employant Hunter. L’entreprise « Burisma holding » en 2016 juste à la fin de mandat de O’Bama.

A cette époque de conflit avec la Russie, l’Ukraine a terriblement besoin de l’aide Américaine.

À la demande de Joe Biden, vice président de O Bama et chargé des affaires étrangères, le procureur en chef, Viktor Shokin, est licencié immédiatement et l’enquête sur Burisma Holding est close. Joe Biden a eu ce qu’il a exigé pour donner l’aide financière Américaine.

Acte 2 Un livre sort en mars 2018.

« Empires secrets : comment la classe politique américaine cache la corruption et enrichit sa famille et ses amis ».

L’auteur de ce livre Peter Schweizer se pose des questions sur le dernier acte de Joe Biden avant la fin de mandat de Barack O’Bama, le limogeage du procureur Ukrainien. Il découvre que le fils du vice président est employé par « Burisma Holding ».

Hunter Biden, fils de Joe Biden vice président des états unis travaille dans l’entreprise ou son père a demandé au président de l’Ukraine de virer le procureur qui enquêtait sur elle. Il découvre les revenus pharaoniques de Hunter Biden dans l’entreprise Ukrainienne. (50 000$/mois officiel) (83 000$ selon l’agence de presse Halifax)

Acte 2+ une affaire chinoise :

Partant de là, l’auteur du livre pousse le bouchon et enquête sur le fils du vice président. Hunter Biden et découvre, une affaire chinoise.

En 2013, les Chinois envahissent les îles de la mer de Chine méridionale.

La tension est forte entre USA et Chine. O’Bama envoie Air Force Two et son vice président Joe Biden qui lui, emmène avec lui Hunter à bord de l’avion.

Joe Biden s’écrasera devant le bellicisme des Chinois, même la presse de gauche acquise aux démocrates critiquera son manque de négociation. En fait, 12 jours après le voyage, un fond de capital-investissement Chinois est créé avec à la tête Hunter, capitalisé par un prête nom du gouvernement chinois de 1,5 milliards de $. Le fond reçoit une licence commerciale Américaine ce qui est contre nature.

Acte 3  : L’avocat de Trump lit le livre et contacte l’auteur.

La désignation du prochain candidat démocrate est un jeu à 3 prétendants.

Sanders est un vieux, malade et tellement à gauche que Trump ne risque pas grand chose. Waren est aussi une extrémiste clivante très à gauche, et affabulatrice. Elle c’est inventé un passé misérabiliste et tout est faux. Elle n’est ni indienne, et n’a pas subit de licenciement abusif parce qu’elle était enceinte comme elle a prétendu.

Le plus dangereux pour l’élection de 2020 pour Trump, c’est Joe Biden. Un homme de centre gauche qui lui peut rallier les indécis qui font l’élection.

Et…Rudy Giuiliani, l’avocat de Trump qui a lu le livre, s’empresse de lui e-mailer les pages les plus savoureuses…Et en Ukraine on a changé de président.

Acte 4. La conversation téléphonique.

Une conversation téléphonique a eu lieu entre le nouveau président Ukrainien et Donald Trump. Trump demande a ce que le président Ukrainien enquête sur Hunter et sa société « Burisma Holding » car il veut savoir.

Un membre « inconnu » qui se fait appeler « lanceur d’alerte » dénonce Trump comme soi-disant ayant fait pression sur le président Ukrainien en mettant en jeu l’aide Américaine contre des informations sur Hunter. On sait que ce lanceur d’alerte est proche des démocrates, et a travaillé pour Joe Biden.

Acte 5 Lanceur d’alerte

Adam Schift le sénateur démocrate, et président du comité du renseignement chargé de superviser la communauté du renseignement des États-Unis affirme qu’il y a « des preuves plus que circonstancielles » et fait une présentation à charge de la conversation que Trump a eu avec le président Ukrainien Zelensky.

Les démocrates lancent un projet de « destitution » politique et médiatique du président Trump sur la base des faits reportés du lanceur d’alerte.

Il n’y a aucune chance que la destitution aboutisse. Il faudrait un accord du Sénat et le Sénat est à majorité républicain.

Acte 6 Trump contre attaque

Le président Trump ne nie pas avoir demandé au président Ukrainien d’enquêter sur Hunter, et un éventuel conflit d’intérêt. Il nie avoir fait pression par des menaces et livre à la presse la conversation téléphonique de plusieurs minutes qui se révèle chaleureuse, qui ne continent aucune menace. Trump indique que c’est son rôle de vérifier ou va l’argent du contribuable Américain.

Le président Ukrainien Zelensky confirme les propos de Donald Trump officiellement et déclare. « Ce n’était pas un chantage et le budget des armes pour l’Ukraine n’était pas un sujet de conversation« .

Harcelé de questions par les journalistes à tendance démocrate, sur le projet de destitution, Trump répond que c’est une manœuvre politique en coup d’état et dit qu’ils feraient mieux d’aller enquêter sur Hunter en Chine.

Trump contre attaque avec le slogan « where’s Hunter ? » plusieurs fois par Tweet et à la convention de Minneapolis.

A la sortie du rassemblement de la campagne électorale de Trump à Minneapolis, au Minnesota des t-shirts ont commencé à se vendre à la sortie. Les T-shirt, peuvent être achetés sur internet ou dans les shops républicains pour 25$.

wheres-hunter-t-shirt

Avec la casquette « Make America Great Again » lors de sa première campagne présidentielle, Trump a amassé 45 millions de dollars.

Le T-shirt « where’s Hunter ?  » Fera t-il mieux ?

Mais ou est-il Hunter ? Ou est il ?

Par Spartacus Lequidam

Posted in Actualité, Economie, International, Média, Politique, Tribune libre0 Comments

Pesticides, comprendre pour sortir de l’hystérie obscurantiste écolo-médiatique

Nous vivons actuellement une période détestable ou un lobby (écologistes) a envahi les médias et la raison pour faire place au sensationnel culpabilisant.

Un débat médiatique qui cherche à capter l’auditeur, le téléspectateur ou le vote des bobos et la diabolisation de l’industrie chimique et le capitalisme.

Les pesticides sont un exemple assez caricatural quand on prend le temps de rentrer dans la réalité et sortir des clichés imposés basés sur la méconnaissance et l’ignorance générale du sujet.

 

Origine des pesticides et évolution.

Les végétaux dans l’esprit commun ont l’image d’êtres incapables, immobiles, passifs, vulnérables à l’attaque d’une multitude d’organismes pathogènes. Les expressions populaires incluant des fruits et légumes reflètent bien cet état d’esprit. « Compter pour des prunes », « bête comme chou », « a la noix ».

La réalité est que la végétation est vivante, dotés d’ADN et de l’envie de survivre.

Au cours de l’évolution, les plantes ont développé des moyens pour survivre.

Pour faire face elles ont développé des mécanismes de défense au cours de l’histoire évolutive des végétaux contre les champignons, les insectes et les animaux. Certaines visibles comme des piquants, ou d’autres invisibles comme les substances chimiques.

Pour se protéger, les végétaux se sont donc mises à produire des produits chimiques, des toxines, des substances défensives complexes. Les pesticides.

Les pesticides sont lié à leur évolution, leur complexification, leur diversification depuis plusieurs millions d’années.

 

Les pesticides sont à 99,9% naturels

L’exposition de l’homme à des pesticides d’origine naturelle est sans commune mesure à l’exposition des pesticides d’origine humaine.

Contrairement à la perception que vous impose le monde écolo-médiatique, les 99,9% des pesticides consommés par l’homme ont une origine naturelle. 

Les quantités de résidus de pesticides synthétiques dans les aliments sont insignifiantes par rapport à la quantité de pesticides naturels produits par les fruits et légumes eux-mêmes.

Des dizaines de milliers de ces pesticides naturels ont été découverts et chaque espèce de plante en produit au moins une vingtaine au minimum. Par exemple, le chou à lui seul en compte 120 (y compris les produits de dégradation).

La concentration des pesticides dans les aliments se mesure à l’échelle du ppb de l’anglais part per billion (partie par milliards (ppb = 0,000 000 001 = (10-9)).

 

En alimentation méditerranéenne, nous consommons une moyenne de 10 000 pesticides et produits de décomposition naturels au cours de notre vie.

Nous consommons 1 500 ppb de pesticides naturels par jour, pour 0,09 ppb par jour de pesticides synthétiques (crées par l’homme).

 

Pesticides et humains.

Les végétaux comme les humains font partie de l’histoire de l’évolution.

Les défenses que les humains ont développées sont généralement de type général car le nombre de pesticides naturels est très important et varié. Les défenses générales offrent une protection contre les pesticides à la fois naturels et synthétiques, ce qui permet aux humains d’être bien protégés contre les toxines alimentaires à faible dose.

Les plantes, elles développent et raffinent leurs armes chimiques depuis 500 millions d’années. Les plantes, elles ont développé leurs pesticides naturel les plus efficaces pour dissuader les prédateurs, elles ont laissé leur héritage à leur descendance.

D’autre part, les humains, ont évolué il y a moins d’un million d’années, eux n’ont pas eu le temps de se transformer en une « harmonie toxique » avec tous les végétaux de leur régime alimentaire. En fait, très peu de fruits et légumes que nous mangeons aujourd’hui existaient à l’époque des chasseurs-cueilleurs.

Notre alimentation a radicalement changé au cours des derniers milliers d’années. Nous consommons des fruits et légumes sélectionnés ou améliorés, récemment introduits dans des cultures vivrières que ne connaissaient pas nos ancêtres, comme par exemple le café, le cacao, le thé, les pommes de terre, les tomates, le maïs, les avocats, les mangues, les olives, les kiwis.

En outre, les légumes crucifères tels que le chou, le brocoli, le chou frisé et le chou-fleur sont popularisés que depuis le Moyen Age. La sélection naturelle fonctionne beaucoup trop lentement pour que les humains puissent développer une résistance aux toxines naturelles.

 

Nous pouvons facilement extraire de nombreux pesticides naturels, mais nous avons besoin de davantage de produits chimiques synthétiques pour protéger les cultures des insectes nuisibles. D’autre part, nous pouvons également augmenter les niveaux de pesticides naturels.

 

Les allergies, les eczémas, après contact aux plantes ou pollens sont les conséquences de la chimie naturelle des plantes.

Par exemple, quelques variétés de céleri provoquent des éruptions cutanées et des brûlures chez les personnes qui s’exposent au soleil par la suite.

Une variété de pomme de terre développant des toxines naturelles a dû être retirée du marché en raison de sa toxicité pour les humains.

En outre, lorsque les végétaux sont stressées ou endommagées, par exemple lors d’une attaque de ravageurs, leurs concentrations de pesticides naturels augmentent considérablement, mais rarement jusqu’à des concentrations toxiques pour l’homme.

La racine de manioc, par exemple, une culture vivrière majeure en Afrique et en Amérique du Sud, résiste assez bien aux parasites et aux maladies, mais contient du cyanure à des niveaux si élevés que seul un processus laborieux de lavage, de broyage, de fermentation et de chauffage peut le rendre comestible. L’intoxication chronique au cyanure est endémique dans de nombreuses régions africaines mangeuses de manioc.

Les intoxications au Datura, plante sauvage invasive intoxique les consommateurs de produits bio dans nos pays occidentaux. Comme les farines de sarrasin ou les haricots bio.

Les végétaux développent des pesticides naturels qui sont responsables couramment de mycoses, mycoses pulmonaires, dermatophytes, candidoses, méningites, Kératites, Septicémies etc…

 

Dans les pesticides naturels, on trouve des toxines naturelles qui classent certains végétaux « probablement cancérigène ». Le soja, le basilicl’estragon, basilic, l’anis ou le fenouil par exemple le sont, comme le soleil, l’alcool ou la viande rouge.

 

Le chou et le brocoli contiennent un produit chimique qui se décompose en substances imitant le comportement de la dioxine dans l’organisme. La dioxine provoque des anomalies congénitales chez les rongeurs à des doses extrêmement basses.

 

Pesticide naturel ou synthétique. Quelle différence ?

Les non-scientifiques, les médias, ont tendance à penser que les pesticides sont uniquement synthétiques et à les qualifier de toxiques, en ignorant le fait que tout pesticide naturel est également toxique à une dose donnée.

La dichotomie polémique entretenue par les écolo-fascistes entre « naturel » ou « Artificiel » ou « synthétique » crée une montagne d’ignorance.

 

Par exemple, la toxine de tomate, présente une concentration plus proche du seuil de toxicité chez l’homme que 1000 fois des toutes les traces de résidus de pesticides synthétiques cumulées.

Les toxines naturelles peuvent également ont les mêmes mécanismes de toxicité que les toxines synthétiques telles que la dioxine.

 

Ironiquement, les agriculteurs biologiques sont légalement autorisés à utiliser des pesticides naturels (bio-sourcés), tels que la roténone, que les Indiens utilisaient comme poison pour tuer les animaux, ou les pyréthrines des plantes de chrysanthème. 

Les pesticides autorisés en bio n’ayant pas été testés aussi complètement que les pesticides synthétiques, leur innocuité par comparaison ne doit pas être présumée ou ignorée.

En résumé, les pesticides d’origine végétale représentent la grande majorité des pesticides diététiques auxquels les humains sont exposés et comportent donc un risque égal, voire supérieur, à ceux fabriqués par l’homme.

 

Même si ces produits chimiques naturels sont aussi cancérigènes ou dangereux que les produits synthétiques, cela ne veut pas dire que les uns et les autres nous tuent. La plupart des pesticides, naturels ou synthétiques, ne posent pas de problèmes, car les expositions humaines sont faibles et tout est dans la dose.

Tout ce que vous mangez du supermarché, du marché du magasin bio ou de votre jardin est rempli de pesticides.

De nombreux aliments ordinaires ne satisfont pas aux critères réglementaires utilisés pour agrémenter les pesticides synthétiques.

Les pesticides naturels sont dans les pommes, les bananes, les betteraves, les choux de Bruxelles, le chou vert, les raisins, les melons, les oranges, le persil, les pêches et ces fruits et légumes ne sont pas interdits. 

Il ne viendrai pas à l’idée de les interdire, mais si leurs pesticides naturels devaient passer un test de nocivité identique à ce que subit un pesticide synthétique avant son agrément de mise sur le marché. Ces fruits et légumes ne passeraient pas les tests et éliminés de suite.

 

Parallèlement, les pesticides de synthèse ont considérablement réduit le coût des cultures vivrières, ce qui constitue une avancée majeure en matière de nutrition et donc de santé.

 

En 1997, les instituts de recherche sur le cancer des États-Unis et du Canada piloté par le plus grand biologiste du monde (Bruce Ames) ont publié une importante étude pluriannuelle de toutes les publications scientifiques faisant état de tout lien entre le cancer chez l’homme et les résidus de pesticides dans les aliments. Ils n’ont pas trouvé une seule preuve crédible liant les deux.

Ils ont conclu que 30% des cancers humains sont dus à la consommation de tabac, provenant d’une plante naturelle, et que 35% des cancers sont causés par une mauvaise alimentation, principalement un excès de graisse et de cholestérol, des substances naturelles.

 

Il n’existe pas de risque démontré pour la santé de manger des fruits et des légumes traités avec des pesticides légalement autorisés aux doses légales.

 

Le venin de Cobra est « naturel ». Quelqu’un se soucie de la dose ? C’est dilué un puissant anti-douleur et anti diabétique.

Oubliez les débats absurdes ou les écolo-gauchistes vous dirigent en faisant une distinction entre pesticides naturels ou de synthèse. Les écolos sont anti capitalistes et veulent diaboliser les productions humaines, c’est pour cela qu’ils font la distinction.

Posez toujours le débat sur les pesticides sur l’angle de la dose. C’est le seul approprié. Le reste c’est de la politique interventionniste pour chasser pour caresser l’électeur bobo qui se prend pour sauveur de la planète en éteignant sa cigarette sur le trottoir en entrant dans le magasin bio.

Le pesticide synthétique n’a qu’un danger. La dose. Que la dose et pas ses distinctions intrinsèques.

 

Par Spartacus Lequidam

Vidéos du journal l’Opinion pour compléter :

https://www.lopinion.fr/video/decryptage/definition-pesticides-qu-est-que-c-est-197557

https://www.lopinion.fr/video/decryptage/quels-sont-avantages-inconvenients-pesticides-197704

https://www.lopinion.fr/video/decryptage/l-agriculture-bio-utilise-t-elle-pesticides-198030

 

Posted in Actualité, Economie, Média, Santé, Tribune libre0 Comments

La Chine va-t-elle bientôt s’effondrer comme s’est effondrée l’ex-URSS ?

Le 1er octobre, c’est donc le 70e anniversaire du bilan du Parti communiste chinois à la tête du pays depuis 1949. Pas certain que la Chine fête un 75eme anniversaire avec lui….

 

À la différence de l’Union soviétique à ce stade, la Chine semble prospérer en apparence. Du moins si vous écoutez les médias affligeants à l’analyse économique de moules journalistiques.

La Chine est souvent comparée à l’économie Américaine, mais en réalité elle en est bien loin.

La productivité Américaine est 2 fois plus efficiente avec 4 fois moins de population que la Chine et une démographie plus dynamique.

Son esprit d’initiative la fait renouveler ses forces économiques en permanence. La Chine plus forte que les USA est juste une chimère des journaux de gauche ou on préfère s’auto-persuader des fantasmes anti-Américains primaires, se bercer d’illusions et nier la réalité.

 

La vérité est tout autre, en Chine ça explose de partout.

Guerre économique, démographie, mauvaise productivité, dette, crise de Hong Kong, camps de Ouïghours, Xi Jingping le dictateur, disparitions de milliardaires, cyber-surveillance orwellienne, fuite des cerveaux, fuite des capitaux occidentaux, corruption endémique.

Ça se lézarde de partout. Il faut juste deviner par quel bout le pays va s’écrouler.

 

 

Le miracle Chinois est bien derrière.

La grande croissance chinoise des années 90 et 2000 a été alimenté par une main-d’œuvre nombreuse et jeune, une urbanisation rapide, des investissements d’infrastructure à grande échelle, la libéralisation des marchés et la mondialisation.

Ces facteurs favorables sont en train de se retourner et s’inversent négativement. La démographie, les investissements et les marchés potentiels se resserrent tous. A cela il faut ajouter une guerre commerciale avec la plus grande économie du monde et son premier client, les USA.

 

Dans la réalité la situation économique de la Chine n’est pas très optimiste. Xi le dirigeant actuel apparaît comme un dictateur sans scrupule qui tranche avec les années d’ouverture à l’occident des années Deng Xiaoping et l’ouverture aux marchés libres.

Les manifestations pour la liberté à Hong Kong, durent depuis plusieurs mois, et la propagande a de plus en plus de mal à la cacher à la population intérieure du pays. L’impact de la crise est très négatif sur l’économie et l’image de la Chine. Hong Kong est la plaque tournante du commerce international du pays. La dictature se fait visible à la Chine et au monde entier.

Les chiffres de propagande ne dupent plus personne

Les chiffres économiques affabulateurs de la Chine ont vécu, plus personne ne croit la propagande des données officielles venant du gouvernement Chinois.

Les analystes économistes des compagnies de notation sur la Chine rassemblent aujourd’hui des données alternatives, comme les données de transfert bancaires, la consommation d’énergie, du fret ferroviaire, jusqu’aux photos prises depuis l’espace.

La conclusion est bien différente de la parole du gouvernement Chinois. L’économie chinoise plafonne et se retourne, et pas du bon coté.

Les chiffres du PIB chinois sont faux à plus de 3 points des pourcentages annoncés.

Les entreprises Américaines. Européennes se détournent de plus en plus leurs activités de la Chine, en raison de l’intensification de la guerre commerciale entre les USA et la Chine. Les milliardaires fuient, les chercheurs les scientifiques veulent terminer leurs carrières aux USA.

25% des entreprises Américaines ont déclaré baisser leurs investissements au cours de l’année 2018.

Discrètement le gouvernement Chinois essaye de « rattraper » les investisseurs Américains par des mesures exceptionnelles désespérées, en exemptant les produits pour les américains de droits de douane.

La banque centrale chinoise a quant à elle injecté depuis le début de l’année 126 milliards équivalent dollars dans l’économie. Une folie financière à charge des générations futures.

La dette dépasse déja les 300 % du PIB, 15% de l’endettement mondial. A cela on ignore la dette hors bilan et cachée secrète des régions Chinoises qui s’ajoute.

La corruption entraîne les fonds d’investissement de l’état vers les entreprises de l’état, déjà les plus endettées du monde, et les moins dynamiques avec des ratios de remboursement ubuesques et de l’autre détruisant le potentiel privé qui ne trouve lui se trouve bloqué de financements disponibles.

Un entreprise chinoise 100% privée emprunte a 9%. Ce qui fragilise les rentabilités et promet des augmentations de coûts alors que les concurrences des pays émergements à la Chine se réveillent dans tous les domaines.

Les immeubles des grandes villes se vident et derrière les façades de verre, les bureaux vides sont plus nombreux que les bureaux remplis.

En chine, l’inflation fait un grand retour. Le prix du porc augmente depuis des mois et il est maintenant près de 50% (le double) plus élevé qu’il ne l’était il y a un an.

Essayez d’imaginer l’impact psychologique du doublement du prix de la viande en un an en France et dites vous bien que les chinois sont comme les Français. Ils doutent de leur gouvernement avec ce genre de résultat.

 

La démographie se retourne négativement.

La Chine a un terrible problème démographique, c’est peut être le plus important problème. Les résultats des politiques de l’enfant unique a fait avorter des générations entières de filles et favorisé la conception d’enfants masculins. Il en résulte un déséquilibre démographique. Un faussé plein d’hommes vieux et incapables de trouver une épouse et des jeunes moins nombreux qui auront la charge de porter la charge et le fardeau social de générations vieillissantes elles plus nombreuses.

 

Une société frustrée, fichée et forcée à la sédentarité.

Les systèmes communistes ne peuvent exister sans une société de gens serviles à l’état. Corée du Nord et Chine on un système de contrôle et d’enregistrement des ménages assez terrifiant. Le système d’enregistrement des ménages « hukou » identifie et détermine le domicile légitime de chaque individu ou il doit rester impérativement, le lieu où il bénéficie de l’enseignement public et des services médicaux. Si vous êtes un Chinois chanceux, c’est Beijing, Shanghai, Guangzhou ou Shenzhen. La plupart des gens ruraux concés dans leur région rurale, cela engendre injustice et frustration. Des échantillons d’ADN, des empreintes digitales, des images de l’iris et des informations sur les groupes sanguins de tous les habitants âgés de 12 à 65 ans sont collectés. Dans la province de Xinjang, la reconnaissance faciale, surveille les déplacements des habitants.

Le dictateur Xi Jingping met en place un système qui sera pleinement opérationnel en 2020 de crédit social coercitif. Chaque Chinois se verra attribuer une note, échelonnée entre 350 et 950 points, Le système repose sur un outil de surveillance de masse et utilisera la coercition et les privations de droits pour redresser les « récalcitrants« .

Ne croyez pas que les Chinois sont dupes et ne rêvent pas de la liberté occidentale.. La frustration latente est une bombe.

 

La corruption endémique

 La corruption est le propre des régimes technocratiques et la Chine en est une caricature. Chaque fois qu’une entreprise remporte un appel d’offre public, c’est qu’elle a payé les fonctionnaires corrompus.

Il faut payer et accepter la corruption des fonctionnaires pour tout. Pour instruire ses enfants dans une école spécialisée. Il est interdit de déménager et il faut payer pour avoir les dérogations. Il faut payer pour travailler dans l’entreprise d’état ou de la province et rétribuer à vie en liquide le fonctionnaire qui t’a donné le travail.

La corruption engendre une société communiste de discriminés et de frustrés du système. Des fonctionnaires très riches au pouvoir de discrimination.

 

Xi Jingping retour à 180° vers une dictature néo-Maoïste

Le PCC a abandonné le pragmatisme et la souplesse intellectuelle de Deng Xiaoping.

Xi Jingping est un pur dictateur, il c’est déjà déclaré dirigeant a vie avec un virage néo-maoïste. Il veut imposer une discipline organisationnelle rigide et un gouvernement fort fondé sur la peur et la terreur. Les erreurs politiques vont être catastrophiques comme toutes les expériences communistes le prouvent.

Au fur et à mesure des contestations que va engendrer le retournement de l’économie, son emprise pour garder le pouvoir va le rendre impopulaire, il ne lui restera que l’ intensification et la répression de ses opposants. Dans un monde Internet. Le mouvement de balancier peut allez plus vite que les périodes passées entraînant un effet spirale négative.

Un régime dépendant de la coercition et de la violence va induire une réduction de l’activité économique, payer d’une résistance populaire croissante, d’une augmentation des coûts et un futur isolement international.

 

La faillite de la Chine est plus proche que l’on croit. Les 70 ans du 1er octobre sont certainement le dernier round avant l’écroulement dans la décennie qui arrive.

Les Chinois en ont mare et sont a bout. Même maintenant en occident on le sait. Le PCC n’arrive même plus à le cacher.

Posted in Actualité, Economie, International, Média, Tribune libre0 Comments


Espace rédacteur. Proposez votre article

Auteur

UA-38983612-1